Menu

Quid de l’opinion publique ?

Il nous a également semblé important d’interroger la perception de l’opinion publique sur les questions liées à la consommation de drogues et à la réduction des risques afin de comprendre les perceptions du grand public sur le sujet, d’une part pour des raisons politiques, d’autre part, en ce qu’elle peut être représentative de l’opinion de futurs voisins de dispositifs de RDR. Les études montrent selon les enquêtes des contrastes importants, allant de 29 à 74% d’opinion favorable à la RDR (34 ; 35). La formulation des questions joue un rôle prépondérant dans les résultats : les enquêtes ayant un commanditaire proche des questions de santé sont en effet plus favorables que celles des organisations affichant des « valeurs familiales » ; les campagnes de sensibilisation auprès de la population visant à humaniser la problématique (malades plutôt que délinquants) aident également à l’acceptation des programmes de réduction des risques (40 ; 41). Apparaissent également quatre grandes catégories de représentation sociale des usagers de drogues injecteurs : comme des personnes malades, comme des victimes d’une situation qui leur échappe, comme des personnes ayant choisi de consommer, ou comme des délinquantes. Ces représentations sont associées à des positions éthiques différentes quant à l’acceptabilité des interventions de réduction des risques (35). La littérature australienne nous apprend que les décideurs, chercheurs, politiques et professionnels de santé sont porteurs d’attitudes négatives plus importantes qu’en population générale, ce qui pose la question de leur résistance au changement (36). Une étude réalisée au Mexique interroge, comme partie prenante de la réflexion, la communauté catholique. Le positionnement des leaders religieux joue alors un rôle déterminant quant au positionnement de la communauté sur les dispositifs de réduction des risques. La religion apparait dans ce contexte à la fois comme un frein et un levier individuel et communautaire important (37 ; 38). Nous noterons enfin que la dernière enquête EROPP (33) voit une majorité de français (58%) favorable à l’idée de l’ouverture de salles de consommation à moindre risque.

(33) TOVAR Marie-Line, BASTIANIC Tanja. Opinions et perceptions sur les drogues. In: Drogues et addictions, données essentielles (2013). [en ligne] Saint-Denis, OFDT, 2013, pp.46-52. Disponible sur : http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/da13con.pdf (consulté le 26.09.2013)
(34) COSTES Jean-Michel, LAFFITEAU Cécile, LE NEZET Olivier, et al. Premiers résultats concernant l’évolution de l’opinion et la perception des Français sur les drogues 1999-2008. [en ligne] OFDT, Enquête EROPP, 2010, 5p. Disponible sur : http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eropp100621fiche.pdf (consulté le 26.09.2013).
(35) DUBE Eve, MASSE Raymond, NOEL Lina. Acceptabilité des interventions en réduction des méfaits : contributions de la population aux débats éthiques de santé publique. [en ligne] Revue Canadienne de Santé Publique, 2009, vol.100, n°1, pp.24-8. Disponible sur : http://journal.cpha.ca/index.php/cjph/article/download/1732/1917 (consulté le 26.09.2013).
(36) TREOLAR Carla, FRASER Suzanne. Public opinion on needle and syringe programmes: avoiding assumptions for policy and practice. Drug and Alcohol Review, 2007, vol.4, n°26, pp.355-61.
(37) PHILBIN Morgan M, MANTSIOS Andrea, LOZADA Remedios, et al. Exploring stakeholder perceptions of acceptability and feasibility of needle exchange programmes, syringe vending machines and safer injection facilities in Tijuana, Mexico. [en ligne] International Journal Of Drug Policy, 2009, vol.4, n°20, pp.329-35. Disponible sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2727467/pdf/nihms127470.pdf (consulté le 26.09.2013).
(38) PHILIBIN Morgan M, LOZADA Remedios, ZUNIGA María Luisa, et al. A qualitative assessment of stakeholder perceptions and socio-cultural influences on the acceptability of harm reduction programs in Tijuana, Mexico. Harm Reduction Journal, 2008, vol.5, n°36, 9p.
(39) VERNICK Jon S., BURRIS Scott, STRATHDEE Steffanie A. Public opinion about syringe exchange programmes in the USA: an analysis of national surveys. International Journal of Drug Policy, 2003, n°14, pp.431–5.
(40) HAMEL Denis. Les approches de réduction des méfaits trouvent un certain appui dans la population québécoise. Institut national de santé publique du Québec, 2002, 8p.
(41) HAMEL Denis. Perceptions de la population québécoise en lien avec les programmes de prévention de la toxicomanie et du VIH. Rapport d’analyse. Institut national de santé publique du Québec, 2001, 131p.
(42) BECK François, PERETTI-WATEL Patrick. L’héroïne entre répression et réduction des risques : comment sont perçues les politiques publiques ? [en ligne] Sociétés contemporaines, 2001, vol.1, n°41-42, PP.133-58. Disponible sur : www.cairn.info/revue-societes-contemporaines-2001-1-page-133.html (consulté le 26.09.2013).

 

Ils partagent nos valeurs….